Incendie à l'ouest

                                       poésie/haïku

 

bureau du docteur -

un quart d’heure avant d’y être

pfft…! plus de douleur

 

Diane Descôteaux
              

Le corps et la souffrance accueillis dans l'envolée de la vie. Les poèmes, écrits dans le style japonais du haïku, présentent la chaleur vivifiante du corps, des pensées, des émotions et du sens dans toute leur intensité. Amusant parfois, suscitant la sympathie, souvent, ces 68 pages rebondissantes fascinent dans leur vérité toute crue.

 

Auteure : Diane Descôteaux

 

Réviseure linguistique et auteure d’une quinzaine d’ouvrages dont certains sont traduits en anglais, en créole, en roumain et en russe, Diane Descôteaux a signé plusieurs préfaces et collabore à au-delà de 500 revues et anthologies.

 

Prix en librairie, version papier :  12,95 $

ISBN : 978-2-924470-13-8          

 

ACHAT EN LIGNE - CANADA

 

Version papier : 16,60 $

(Taxe et livraison incluses)

 

 

Version numérique :  10,00 $

978-2-924470-14-5

(Taxe incluse)

 

 

ACHAT EN LIGNE - FRANCE & EUROPE

 

Version papier :  17 euros

ISBN : 978-2-924470-13-8

(Livraison incluse)

Prévoir 10 jours de livraison

Imprimé en France

 

Version numérique :  8 euros

​ISBN: 978-2-924470-14-5

Qu'est-ce le haïku ?

 

Le haïku est une forme poétique très codifiée d'origine japonaise et dont la paternité, dans son esprit actuel, est attribuée au poète Bashō Matsuo (1644-1694).

 

Le haïku s’écrit en 3 lignes : court - long - court (classiquement 5-7-5 syllabes). Il comporte un mot qui le relie à la réalité et, en général, à la nature : le mot de saison.

 

Dans les haïkus libres, cette référence peut-être absente. Il comporte une césure, qui fait basculer le texte d’une image dans une autre.

 

Etant très bref, le haïku permet de saisir des choses très petites, des moments presque invisibles.

 

Le haïku demande attention, simplicité, fulgurance, humour et modestie.

 

Le plus célèbre haïku est un poème de Bashô, le poète japonais (1644-1694) qui a fixé le genre :

Vieille mare (mot de saison)
une grenouille saute (césure)
le bruit de l’eau (3 lignes, court long court)

 

© 2020 Éditions du Grand Ruisseau - Site créé par Référencement Web Montréal